chaque être possède dix mille mètres de ciel bleu sur sa tête. antoine de saint-exupéry

LE MONDE DE JEANNE, divagations sur une passante de Pol
30 mars, 2009, 22:59
Classé dans : - LE MONDE DE JEANNE !!!!

  LE MONDE DE JEANNE, divagations sur une passante de Pol dans - LE MONDE DE JEANNE !!!! fenetre_femme.1187682912
roman, 260 pages, 2009, Stéphane Cuttaia
 
L’hiver 2049 est glacial en France.  La société de communication a enfin atteint son apogée et l’incommunicabilité entre les êtres son abîme. La société moderne offre à chacun la possibilité de vivre en harmonie avec des autres artificiels et chercher à se réaliser dans l’inévitable enfer des autres authentiques est presque devenu un acte de résistance.
Jeanne, mère d’une petite fille, passante, errante et rêveuse, n’a jamais entendu parler de Georges Brassens. Elle a néanmoins confusément le sentiment d’incarner la mélancolie d’un avenir désespérant(*), prostrée dans le non choix d’une compréhension douce et factice ou d’une imcompréhension vraie et douloureuse. Jeanne et Esteban, porteurs de deux époques, deux solitudes, deux tempéraments différents vont se rencontrer. Jeanne imagine et espère enfin vivre ce qu’elle appelle l’instant rouge indien : l’instant éphémère et vertigineux où, dans deux existences, deux êtres imparfaits sont en parfaite résonance l’un avec l’autre.

(*) Les Passantes, poème d’Antoine Pol (1913) mis en musique par Georges Brassens (1972).

 http://www.dailymotion.com/video/x4a7ou_pierre-perret-les-passantes_people


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

LA VERITE SVP |
camerounais |
C'est facile! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ressentir la paix et la joi...
| La Zone
| INFINITY7